Le chemin qui engage

4 idées fortes, en 4 étapes, pour se changer et changer le monde

A l’image de la matrice intégrale*, présentée dans le livre, vous trouverez ci-dessous un exemple de chemin afin de réconcilier les enjeux individuels et collectifs.

Individuel / Intérieur

Prendre un temps quotidien de méditation et/ou de discernement intérieur.

Individuel / Extérieur

S’engager dans un régime végétarien et/ou flexitarien engagé (limiter sa consommation de viande & poissons à un repas par semaine) ; soit pour ceux qui ne souhaitent pas être végétarien tendre à une consommation à 95% veggie.

Collectif / Intérieur

Mieux comprendre le lien entre contenu de mon assiette et la problématique de l’élevage industriel et ses conséquences (enjeux éthiques, agro-écologiques & climatiques).

Saviez-vous qu’une grande partie des terres arables dans le monde (30 à 50%) était destiné à produire du maïs et du soja pour l’alimentation animale ?

Que se passerait-t-il si ces terres étaient cultivées en sols vivants, destinées à produire des légumineuses, à être rendu à la biodiversité pour une partie (forêt etc…) ?

Collectif / Extérieur

S’engager dans une compréhension approfondie de la notion d’interdépendance des enjeux du vivant.

Passer progressivement d’une attitude « anthropo-centrée » à une attitude « bio-centrée ».

* Mieux comprendre l’objectif du livre et la matrice intégrale > télécharger le flyer de présentation du livre et du projet.

* Nous avons choisi le nom « Le chemin qui engage » en clin d’œil aux travaux de Johanna Macy sur Le travail qui relie.